Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Eliane Roi

Dugudus - La Commune

   Le street-artiste Dugudus célèbre les 150 ans de la Commune

Cinquante portraits de personnalités insurgées de la Commune de Paris ont été réalisés et exposés par  Dugudus.

Dugudus - La Commune
Dugudus - La Commune

« À l’occasion du 150ème anniversaire de la Commune, nous présentons une exposition autour de cinquante figures parmi la foule des insurgés. Anonymes ou plus connus, ils reflètent dans leur diversité ces combattants, militants aguerris ou non, peuple des villes et des faubourgs ».

Dugudus - La Commune
Dugudus - La Commune

Ce sont ces visages que l’artiste Dugudus nous fait rencontrer, sur les lieux qu’ils ont marqués de leur passage. Se placer à hauteur d’homme, partir de ces individus pour entrer dans leur histoire - et dans la nôtre.

Dugudus - La Commune
Dugudus - La Commune

Nous, la Commune ! Sous ce cri, rendre visibles les protagonistes de cette insurrection exemplaire.

Dugudus - La Commune
Dugudus - La Commune
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
bonjour Eliane , bravo a cet artiste Dugudus de faire revivre la Commune et ses participants , oui honte à ceux qui ont fait edifier cette grosses meringue (comme dit si bien Cejipé) sur le sang des "communards" ...hommage à tous ceux qui sont morts pour la Commune, à ceux qui y ont participé, et à ceux qui furent déportés en Nouvelle Caledonie telle la grande Louise Miche!...
Répondre
E
Merci René ! Je savais que tu apprécierais l'oeuvre de cet artiste. Je ne pouvais pas ne pas en parler. Son travail fait du bien dans cette période où certains feraient bien de relire l'Histoire en s'arrêtant sur ces épisodes très importants de notre passé, loin des balivernes de la télévision.
M
La commune n'a jamais été présentée par l(éducation nationale.. je n'en ai pas gardé le moindre souvenir. Une Honte.
Répondre
C
Depuis toujours, mais aussi depuis que l'école publique est obligatoire, l'histoire est habillée de beaux atours lorsqu'on parle des ceux qui dirigent ou ont le pouvoir, les chefs de guerre, les banquiers, les patrons ...et foutue à poil dès qu'il s'agit de parler du Peuple (gueux, rustres, indigent etc.) Comme Corinne Masiéro avait raison juste lors des "césars"....! De nos jours, traitée par les médias modernes et les programmes scolaires créés par des hauts fonctionnaires souvent "pantouflards" qui ont amélioré le "process" du mensonge, entre autre par omission . Le but étant d'effacer de la mémoire citoyenne du Peuple TOUT point de repère qui risquerait de laisser percevoir qu'il est possible d'accéder à une vie meilleur fraternelle et solidaire...Un Peuple sans mémoire est un peuple esclave ...
Un de mes "instit" nous disait: "de l'histoire ne retenez que les date c'est les seules choses qui ne peuvent être modifiées...et encore. Lisez plutôt Victor Hugo, Zola" ...Un sage Homme !
C
Quand je pense que cette grosse meringue de "m...e" a été érigé par la bourgeoisie et l'église catholique sur le sang de ceux qu'ils avaient fait assassiner, en répression et vengeance contre la commune et ses martyres , mais aussi pour tenter dissuader le Peuple de se révolter, de revendiquer le droit à une vie de justice , de liberté d'égalité" de fraternité ...En tant que fils du "populo" Parisien et comme "prolo"... je serait assez heureux de voir cette "verrue" dégagée du ciel de la commune de Montmartre !...mais chut...Bauveau le successeurs de Thiers surveille...et risque d'être fiché "C" ,radicalisé "Coco" comme Commune !
Répondre
E
Le Sacré-cœur de Montmartre a effectivement été érigé en signe de vengeance contre les Communards et dénature la butte et son passé. Je préfère m'intéresser aux vieux moulins, cabarets -le Chat noir, le Moulin rouge, et aux ateliers des peintres et différents artistes qui ont fait sa renommée plutôt qu'à ces clichés de cartes postales dont raffolent les touristes qui n'ont pas lu l'histoire de la Commune et de ce lieu qui devrait être classé.
S
Du temps où j'étais à l'école, c'est-à-dire le même que le tien, la Commune était à peine survolée, un peu comme s'il s'agissait d'un épisode honteux de notre histoire. Pas plus honteux que les guerres incessantes de Roi Soleil ou de Napoléon! Bien vu, la photo avec la nonne!
Répondre
E
Coucou Paul ! Effectivement, nous étions à l'école à la même époque, puisque nous sommes de la même année ; certains enseignants faisaient des cours sur la révolution ou la déportation, mais ils sont de plus en plus rares de nos jours, hélas. La Commune de Paris fait partie de notre histoire, nous n'oublions pas ces gens qui se sont élevés contre la malveillance des dirigeants de l'époque, au prix de leur vie. La photo de la nonne me fait beaucoup rire aussi...........
Hé hé hé hé !
Excellente journée, Paul !