Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La roulotte

Publié le par Eliane Roi

♫  Les guitares jouent des sérénades ♫  Plus de feux de camp près des H.L.M., révolu le temps  des anciens bohèmes. ♫  Ils ont tant foulé les chemins Ils ont tant suivi les ruisseaux  Que pour eux à chaque matin Commençait un départ nouveau ♫  Ils connaissaient tous les pays  Et ils traversaient les saisons  Des champs de blé du paradis  A l'enfer jonché de glaçons

La roulotte
La roulotte
La roulotte
La roulotte
La roulotte
La roulotte
La roulotte
La roulotte
La roulotte
La roulotte
La roulotte
La roulotte
La roulotte

Commenter cet article

Céjipé 25/11/2020 10:07

Chère Éliane, Il parait que Jésus aurait "chassé les marchands du temple à coup de fouet"....Et bien ses "apôtres" des XIX & XX éme siècles , ces bourgeois cathos assassins des Communards et de la "Commune" ne tiennent même pas compte de leurs évangiles! Puisque ce lieu est devenu, comme à Lourdes, l'un des endroits ou les commerces et la vente de"bondieuseries" venues de Chine est prospère (yop la boum !) Supplantant celles des produits africains dont les "crèves la faim" qui les vendent se font virer par la police "laïque" ...L’archevêque ne crachant peut être pas sur un retour sur investissement miraculeux! ....Quand à l’architecture de cette "meringue à la vanille" ...quelle "faute de goût"...et en plus ça coûte à la ville de paris et à la région IDF....Beurke, beurke, beurk ...comme disait Sophie Daumier !

Eliane Roi 25/11/2020 10:52

Céjipé, précise que tu parles du Sacré Coeur à Montmartre.

Céjipé 24/11/2020 19:10

je me souviens arrivé en 1959 à 12 ans à Clignancourt les puces, St Ouen. Mon HLM tout neuf était construit sur les anciennes "fortifs" ... la "zone" de mon 13éme étage, le dernier, nous avions une vue de carte postale des moulin de pantin en passant par l'affreux sacré cœur (il n'avait "que" 45 ans ) et le sublime tour Eiffef, jusqu'à la défense et son CNIT.......mais surtout on survolait un terrain vague, devenue parking payant, qui servait épisodiquement d'étape aux gitans d'île de France et d'ailleurs . Feux de camps, guitares, chansons manouches et slaves...malgré l'interdiction de "leurs vieux" les mômes de la zone et des nouveaux "bien logés" s'arrangeaient pour aller faire des "chahuter " avec les mômes manouches...et leurs animaux.Ou écouter les histoires plus ou moins authentique des gitanes pendant que leurs "gadjés" allait gratter la guitare dans le troquets de puces notamment à la chope de puces rue de rosiers à St Ouen...C'est dans ce bout de terrain que la caravane de Djengo Reihnardt aurait pris feu quelques années avant....AH ! les grosse américaines qui traînaient les caravanes, mais aussi les roulottes quels attelages..Grosse américaines qui étaient en panne lorsque la police venait les déloger...mais qui redémarraient miraculeusement lorsque les "dépanneuse" des condors se "pointaient"....Finalement malgré la méfiance de certains "locaux" tout ce passait bien, ils étaient charmant....dommage que ces voyageurs encore de nos jours soulèvent toujours de la méfiance...Bises à mon camarade CGT Yvan le Bolloc'h qui fait perdurer cet état d'esprit fraternel et culturel...

Eliane Roi 24/11/2020 19:29

On sait, Céjipé, que tu n'aimes pas le Sacré Coeur de Montmartre parce qu'il a été construit en vengeance de la Commune de Paris, et tu as le droit de le trouver laid (il vient d'être classé monument historique) ; pour moi, c'est avant tout un "objet à touristes", je préfère aussi les vieux édifices du Paris d'autrefois.
Bravo pour l'hommage au peuple gitan et à Yvan Le Bolloc'h, que j'aime beaucoup aussi.

robic 24/11/2020 18:06

Merci pour ce dessin et cet hommage aux gens du voyage qui se font rares et qui sont, encore de nos jours par des imbéciles bien pensant l'objet de quolibets tintés de racismes. Je me souviens d'un jour ou arrivés à Allevard, on leur avait donné trois chaises à empailler. Heureusement de nombreuses chansons ont été créées en leur honneur: Les Gitans, Bohémienne aux grands yeux noirs, le minouche, mon pot'le gitant et bien d'autres, dont la mama de Charles Aznavour.
Bonne soirée et à demain. Bisoussssssssss Hugues

Eliane Roi 24/11/2020 18:40

Merci Hugues pour tes commentaires ; c'est gentil. Merci de commenter largement, avec plusieurs phrases, utilisant le riche vocabulaire de notre belle langue. En plus, tu as de l'humour !
Je te décerne une médaille en chocolat. Et bravo pour ton hommage au peuple gitan.
Biiiiiiiiiiiiiiiiiises !

PPRene 24/11/2020 10:48

bonjour chere Eliane, bien belles ces vieilles roulottes, que j'ai connu dans les années 40 pas tres bien vus dans les campagnes, ces "voleurs de poules" qu'on appelait (je me demande pourquoi) "les comédiens" !! par la suite mes parents ont pris leur retraite, et ils ont accueilli sur un bout de terrain, une dame gitane, qui possedait un" tir forain", elle est devenue tres amie avec eux, se rendant des services mutuellement , nous n'avons jamais su pourquoi, elle avait fuit la communauté gitane, un jour ils sont revenus la chercher, et nous l'avons perdue de vue ? une communauté sympathique, malgré tous les bobards qu'on raconte sur eux , je sens que tu vas realiser un superbe dessin de cette roulotte, bravo chere Eliane, bon mardi bises

Eliane Roi 24/11/2020 11:10

C'est fait, mon ami, le dessin de la roulotte, c'est moi qui l'ai fait ; c'est mon dessin d'hier. Merci de nous avoir raconté cet épisode de ta vie. Je crois que les gitans, les foires, les cirques, font partie de l'imaginaire de tous ceux qui ont su garder leur âme d'enfant ; pour ma part, c'est lié au 19ème siècle et aux curiosités de l'époque ; ce peuple mérite qu'on lui rende hommage, que l'on raconte son histoire afin qu'il ne tombe pas dans l'oubli. J'espère que les cirques ne disparaîtront jamais, que les baraques de foire continueront à nous faire rêver et...................... de ce que j'ai vu sur Pinterest en matière de roulottes somptueuses, magnifiques, superbes................ je n'ai pas fini de les dessiner....................
Grosses bises !

FARFADET 86 24/11/2020 09:59

Ces roulotte tirées par des chevaux, on les appelait des "Verdines" sans doute à cause de la couleur verte la plus répandue ... Mon père qui était VRP dans les années 30 et qui vivait le plus souvent en caravane connaissait ces bohémiens, gitans et autres clans des gens du voyage parmi lesquels il avait aussi des amis . Je me rappelle de l'un d'eux forain du nom de Isanchu (D'origine roumaine je pense ) qui avait les cheveux longs (année 50) et qui vendait de l'outillage. Un vrai colosse . Mes parents l'avit rejoint de Vanves à Jargeau (45) pour passer le week-end avec lui et sa femme... Ils avaient un pied-à-terre dans le coin et je me souviens que mon père faisait de nombreuses parties au jeu de dames ( le jeu avec des pions, bien-sûr) J'avais 6 ans à l'époque . Autrement je me rappelle bien de tous ces romanichels qui allaient de bourg en bourg avec leurs roulottes. Mon père me racontait que lors de leur voyages ils avaient souvent une ligne de cane à pêche à l'arrière de leur roulotte et dont l'hameçon brochant un vers de terre permettait de pêcher des poules (Cracknies) lors des traversée de hameaux ...
Tout un peuple libre vivant à fond chaque jour que Dieu leur donne ... Vive la Bohème ! C'est tellement mieux que la Béhème ... lol

éliane roi 24/11/2020 10:34

Bonjour Patrice ! C'est un peu féérique, l'univers des gypsys, des gitans, des romanichels, des forains. Je ne me lasse pas de lire leur histoire, d'admirer leurs caravanes et les flamboyantes couleurs de leurs vêtements traditionnels. En dessinant cette roulotte, j'avais l'impression d'entendre le bruit des guitares, des enfants frappant dans les mains, dans cette atmosphère magique. Un peuple méconnu, au final, qui méritera plus d'un article, à l'heure où il est plus facile de critiquer les gens du voyage et les migrants, redonnant toute sa place à ce peuple qui fait encore rêver.
Merci pour ton témoignage.
Excellente journée !