Les pin-ups - en Charente-Maritime aussi

Publié le par Eliane Roi

Les premières préfigurations de pin-up américaines s'appellent « Gibson Girl » et « Christy girl », du nom de leurs créateurs respectifs Charles Dana Gibson et Howard Chandler Christy. Le grand public, aussi bien masculin que féminin, accueille très bien ce nouvel « art » qui est la représentation de la femme libérée, à la fois sophistiquée et attirante .

Les pin-ups - en Charente-Maritime aussi
Les pin-ups - en Charente-Maritime aussi

Le mot est employé pour la première fois en 1941. Depuis leur apparition, les pin-up sont restées un symbole de charme et d'érotisme régulièrement remis au goût du jour.

Les pin-ups - en Charente-Maritime aussi
Les pin-ups - en Charente-Maritime aussi
Les pin-ups - en Charente-Maritime aussi
Les pin-ups - en Charente-Maritime aussi
Les pin-ups - en Charente-Maritime aussi

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les pin-up connaissent un très large succès, non seulement auprès de la population, mais surtout chez les militaires, notamment chez les G.I. Des représentations de pin-up étaient fréquentes dans leur paquetage et certains pilotes faisaient même peindre l'avant de leur avion à leur effigie, il s'agit alors de nose art.

Les pin-ups - en Charente-Maritime aussi
Les pin-ups - en Charente-Maritime aussi
Les pin-ups - en Charente-Maritime aussi

Un grand nombre de ces dessins et photos proviennent du magazine hebdomadaire Yank, the Army Weekly. Leur succès continue d'augmenter et durant les années 1950, commence l'âge d'or des pin-up, principalement aux États-Unis.

Les pin-ups - en Charente-Maritime aussi
Les pin-ups - en Charente-Maritime aussi
Les pin-ups - en Charente-Maritime aussi
Les pin-ups - en Charente-Maritime aussi
Les pin-ups - en Charente-Maritime aussi
Les pin-ups - en Charente-Maritime aussi
Les pin-ups - en Charente-Maritime aussi
Les pin-ups - en Charente-Maritime aussi
Les pin-ups - en Charente-Maritime aussi
Les pin-ups - en Charente-Maritime aussi

On peut notamment citer Gil Elvgren, illustrateur emblématique de cette période. À cette époque, elles apparaissent sur des magazines, journaux, posters, calendriers ou des « cartes d'arts », petites vignettes à collectionner qui ont participé à leur popularisation. Les pin-up sont également appréciées des camionneurs qui apposent leurs images en tôle découpée sur la calandre de leurs véhicules. Plusieurs de ces représentations sont d'ailleurs actuellement recherchées par les collectionneurs.

Les pin-ups - en Charente-Maritime aussi
Les pin-ups - en Charente-Maritime aussi
Les pin-ups - en Charente-Maritime aussi
Les pin-ups - en Charente-Maritime aussi
Les pin-ups - en Charente-Maritime aussi

Aujourd'hui les pin-ups se sont "fédérées" en association et on peut les voir notamment dans les rassemblements custom, bikers, rock n'roll et harley Davidson, où l'on peut les photographier, avec leurs belles robes des années 50 - il existe même des élections Miss Pin Up un peu partout.

Les pin-ups - en Charente-Maritime aussi
Les pin-ups - en Charente-Maritime aussi
Les pin-ups - en Charente-Maritime aussi
Les pin-ups - en Charente-Maritime aussi
Les pin-ups - en Charente-Maritime aussi
Les pin-ups - en Charente-Maritime aussi
Les pin-ups - en Charente-Maritime aussi
Les pin-ups - en Charente-Maritime aussi
Les pin-ups - en Charente-Maritime aussi
Les pin-ups - en Charente-Maritime aussi
Les pin-ups - en Charente-Maritime aussi
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article