Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Eliane Roi

La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020

Cet ancien café-cabaret a été recouvert d'un million d'éclats de faïence par son propriétaire Ismaël Villégier et son fils, Guy, entre 1937 et 1952.   Chérac (Charente-Maritime), sur la route de Cognac , un village d'environ 1000 habitants, est le pays des vignes, au coeur de la Saintonge.

 

La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020

Cette Maison dite de la Gaieté était un ancien bar/cabaret des années 1930. Il fut un lieu de vie très important pour le bourg de Chérac. Des événements variés (orchestres, spectacles, dancing, expositions artistiques) animèrent l’endroit des années 1930 jusqu’à la fin des années 1960. Entre 1937 et 1953, Ismaël Villeger, qui dirigeait la maison, orna de manière originale la façade du café et les intérieurs en récupérant des milliers de tessons de vaisselle assemblés en ciment armé, à la manière d’une mosaïque. Exemple d’art brut en tant que tel, travail de toute une vie de l’artiste.    

La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020

Il était question de créer un musée et de restaurer les mosaïques. Mais les élections municipales sont passées par là.  le maire sortant, a été battu et a dû céder son fauteuil. Sollicité, le nouveau maire n’en dira pas plus, préférant réserver les explications aux colonnes de son bulletin municipal. En attendant, le débat et les inquiétudes gagnent les Chéracacais.
 

 

La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020

La maison de la gaieté fit partie des sites retenus pour le Loto du patrimoine de la Mission Bern.
Les plus anciens seraient les plus enclins à la préservation de l’ensemble.

 

La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020

Faute de moyens et de projets viables, la municipalité ne veut pas garder la bâtisse.  En 2014 une association du renouveau de la Maison de la gaieté a vu le jour pour lever les fonds nécessaires au rachat éventuel de cette maison étonnante. Il s’agit pour l’association de travailler à un projet culturel et économique équilibré.

 

La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020

la Maison de la Gaieté  a été ajoutée à l'Inventaire des Monuments Historiques le 8 aout 2015.


Affaire à suivre...

 

La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020

 Sources  : Sud-Ouest, inventaire du Patrimoine, etc.

Quelques photos d'archives chinées sur le Net :

 

La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
La Maison de la Gaieté à Chérac (17) - 28 septembre 2020
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
bonjour ,un bel endroit ,une curiosité ,et un travail d'artiste ,il serait bien de garder et restaurer ce patrimoine ..j'ai bien aimé ,de la couleur,de beaux motifs ,une belle découverte.merci pour le partage ..bonne journée,entre pluie et soleil,bises.
E
Bonjour Faustine ! Oui cet endroit est plein de charme ; en prenant les photos, on imaginait le cabaret, ses mystères, l'atmosphère qui y régnait. Espérons qu'il deviendra un musée, que la mairie en fera un objet de curiosité faisant pleinement partie de notre patrimoine...
Grosses bises à toi et prends bien soin de toi !
F
C'est le facteur Cheval de la mosaïque ce monsieur ! De la gaieté jusque dans le carreau où du coup, onnereste pas KO mais baba d'admiration...
Ah mais ça c'était certainement au temps des casseurs d'assiettes qu'on voyait dans les foires d'autrefois... donc rien de perdu ...
Là encore mieux que les arts de la rue contemporains, on fait dans les morceaux de choix ... Merveilleux assemblages ... Ces Charentes son terres d'art ... Bravo aux Cagouillards... les Lumas poitevins en bavent d'admiration...
Bises et Merci pour cette ballade pittoresque ce fut un enchantement qui rend gai dès mâtine les farfadets du coin ...
E
Bonjour Patrice ! Je savais que ça te plairait ; toi qui a su garder ton âme d'enfant et t'émerveiller des beautés du monde, de la créativité des gens inventifs et joyeux. Ces couleurs nous ont sauté aux yeux au premier regard. Imaginons ce monsieur avec son fils, en train de coller ces milliers de morceaux choisis, comme dirait Mozart, en plus du travail du restaurant-cabaret, qui n'est pas des moindres...... En ce temps-là les gens n'étaient pas fainéants et savaient créer de leurs mains. Je les imagine collant ces petits morceaux en chantant du Joséphine Baker ou du Mistinguett : "Passe-moi le petit morceau bleu ♫ on dit que j'ai la voix qui traîîîîne ♫ c'est vraiiii ♫" ou récitant du Goule Benèze, personnage que tu connais bien et qui fréquentait l'établissement.
Toute une époque....................................................................
Merci pour ton commentaire et continuons à nous émerveiller.
Gros bisous !
P
Ce brassage de couleurs est fantastique. Chapeau à ce monsieur qui a su trouver le temps, en plus de la gestion de son restaurant-cabaret, de coller ces petites mosaïques avec son fils ! Espérons que les gens de l'association pourront sauver ce joli patrimoine, que le maire les rejoindra, et qu'un petit musée pourra voir le jour là-bas, comme le petit musée ferroviaire de Mornac sur Seudre, dans l'ancienne gare.
Charmant reportage et photos pleines de gaieté et de couleurs, dans cette période morose où des gens savent encore s'émerveiller.
P
mais elle est formidable cette maison, quel dommage de ne pas l'entretenir et la mettre en valeur , c'est une oeuvre d'art et la realisation d'un homme et de toute une vie, (un peu comme le facteur Cheval) je vous felicite pour vos photos, si elle est classée monument historique, et avec un coup de pouce de s Berne, il y a peut etre un espoir, je n'en avais jamais entendu parler, merci pour ce bel article, portez vous bien, grosses bises
E
Merci René ! Je suis contente de partager nos photos de petits endroits charmants comme celui-ci, avec un passé, une histoire... J'aurais aimé connaître ce petit cabaret de campagne, je l'ai découvert récemment. Tout comme le Jardin de Gabriel, près de chez nous aussi, que tu peux (re)voir dans mon blog. J'apprécie les gens créatifs qui bâtissent, créent, peignent, collent, customisent, transforment maisons et jardins. Mon frère peignait partout dans sa maison troglodyte des Cévennes. En bas du Larzac, il fait des cabanes dans les arbres, des jardins suspendus.... Ces gens me font rêver. J'ai visionné ta petite vidéo, c'est impressionnant. Jean-Pierre était à l'enterrement de Jacques Duclos, il y a quelques années déjà............
J'ai fait un fichier sur les maisons extraordinaires (il y a même un village tout entier de gens qui ont customisé-décoré leurs maisons pour attirer les touristes)... je mettrai tout ça lorsque j'aurai le temps... j'aimerais aussi parler de Saintes cité cheminote, avec son passé ferroviaire, infos piochées dans le gros bouquin et avec les témoignages des voisins.. cheminots pour la plupart...... On a mille choses à faire, à voir, à écrire... les journées sont bien trop courtes.
J'attends là la réouverture de la maison de Pierre Loti, à Rochefort -plusieurs années de rénovation- et je n'ai pas visité celle du facteur Cheval parce qu'à l'époque l'entrée était trop chère. Ca a peut-être changé...
On fait très attention aux gestes-barrières, masques, gel, distanciations et nos préférences ont toujours été à apprécier les beaux paysages loin de la foule. En fait on n'a pas changé nos habitudes malgré le corona19 ; il n'y a que les manifs qui nous manquent. Mais je suis confiante dans l'espoir d'avoir un vaccin qui nous permettra de se congratuler, se serrer la main fraternellement et s'embrasser entre camarades comme avant ce microbe. En attendant, soyons prudents et passons de bons moments de rigolade avec nos proches en famille, c'est l'essentiel.
Grosses bises à toi, mon ami ; prends bien soin de toi et merci pour tous tes commentaires.
Ton fils peut prendre toutes les photos du Tour de France qu'il veut, nos images sont libres de droit.
Excellente journée !
C
dans ces cas-là où le pouvoir public s'abstient, seules les personnes peuvent s'allier pour sauver ce qu'elles aiment il semble bien que cela soit la marche entreprise ! courage à eux
amitié marine