Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Eliane Roi

Quand te reverrai-je ♫ ♫ ♫

Quand te reverrai-je ♫ ♫ ♫
Quand te reverrai-je ♫ ♫ ♫
Quand te reverrai-je ♫ ♫ ♫
Quand te reverrai-je ♫ ♫ ♫
Quand te reverrai-je ♫ ♫ ♫
Quand te reverrai-je ♫ ♫ ♫
Quand te reverrai-je ♫ ♫ ♫
Quand te reverrai-je ♫ ♫ ♫
Quand te reverrai-je ♫ ♫ ♫
Quand te reverrai-je ♫ ♫ ♫
Quand te reverrai-je ♫ ♫ ♫
Quand te reverrai-je ♫ ♫ ♫
Quand te reverrai-je ♫ ♫ ♫
Quand te reverrai-je ♫ ♫ ♫
Quand te reverrai-je ♫ ♫ ♫
Quand te reverrai-je ♫ ♫ ♫

         §§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

C'est pour vous dire que votre ami Eric, ses grands airs il peut se les cloquer dans le baba.

Bernard Blier - Le cave se rebiffe.

AUDIARD.

         §§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Un dessin de Céjipé :

Quand te reverrai-je ♫ ♫ ♫

C'est Marcel qui a serré les boulons :

Quand te reverrai-je ♫ ♫ ♫

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
Les images de neige me font chaud au cœur, car, pour la première fois depuis ma longue vie, pas un flocon n''est tombé sur Allevard. Et ce n'est pas la faute à Marcel qui a serré les boulons. Heureux de te retrouver, ma chère combattante aux idées pareilles aux miennes. La Pasionaria (Dolorès Ibarruri) avait proclamé: NO PASARAN ! Hélas ! Les fascistes ont passés. Rien a voir avec les fascistes mais j'ai confiance qu'avec " ON NE LACHE RIEN" la soi disant réforme de la retraite ne passera pas….Bisou Hugues
Répondre
C
je lui avait bien dit: .....aux toilettes ferme la porte !!!!
Répondre
M
Je vois que certaines se rafraichissent l'arrière train... C'est vrai que c'est bien frais, la neige quand on a le feu au...
Bisous Nénette
Mo Nique
Répondre
M
Ben te revoilà Pomponnette et ça me fait bien plaisir... Bons sports d'hiver et n'oublie pas de mettre ton cache-fesses!
Bisous
Répondre
C
Images insolites dans la neige, Jean Claude Duss va pouvoir chanter, lui il a gardé son froc en descendant du remonte pente, tout le monde n'a pas eu cette chance, ça doit faire glagla sur les coucougnettes.
Amicalement
Claude
Répondre
C
Jolie série et si c'est Marcel qui a serré les boulons "aïe" catastrophe prévisible.
Bon lundi Eliane.
Bises.
Christian
Répondre
F
Et bien, heureusement que je n'ai pas eu à employer ce Monsieur Marcel !
Mon épouse s'appelant Mélusine, les ouvriers s'en donnaient à coeur joie sous nos fenêtres en hurlant "Mélusine en faillite" ! Si en plus ce Monsieur avait causé des catastrophes dans la boîte, je n'aurais plus eu qu'à mettre la clé sous la porte.....................
Répondre
P
Moi j'étais ni gosse de riche, ni fils d'ouvrier. J'étais scout. Dès la naissance. Avec un père prêtre, même prêtre à tout, et une mère supérieure du couvent Choeur des Vierges de la vallée des miracles (Jura), je ne pouvais être que scout. Et j'aurais bien aimé avoir Monsieur Marcel comme moniteur ; ça aurait mis de l'ambiance dans le campement !