Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Eliane Roi -

L'Autocar en folie - Saison 1 - épisode 11

Bon.   Tout le monde est là ?
Claude, lâche Marie, qui n’arrive pas à finir le sandwich qu’elle a piqué à Ulysse et qui date de sa dernière randonnée avec Gibus d’il y a un mois !

 

L'Autocar en folie - Saison 1 - épisode 11

Marcel est parti vider sa prostate, c’est Totos qui se met au volant. Remarque, ce ne sera peut-être pas pire que Marcel……………

 

L'Autocar en folie - Saison 1 - épisode 11

Marcel reconduit. Totos est co-pilote ;  avec l’accord de Bigmous, ça bas de soie. Ulysse veut faire la Révolution avec les sans-culottes ; on va commencer par Marie, ensuite on verra... Ca dépendra de la météo... attraper un rhume de fesses avant les fêtes, ce serait ballot.  Si quelqu'un pouvait réveiller Robic... il n'a pas fini de nous raconter la victoire d'Anquetil devant Poulidor dans le col de l'Utérus lors d'une après-midi brumeuse dans l'étape "Montelàdssus/Tuverrasmontmartre". Robic voulait arriver au sommet du col de la faucille et du marteau mais la caravane publicitaire l'a assommé avec une saucisse géante.
 Le Tour de France, c'est dangereux.
 Pourvu que Marcel ne mette pas l'Autocar sur le parcours du Tour en juillet..................................................................................
Maaaaiiiiiiiiiiiis !!!  Qu’est-ce qui se passe ???  Qu’est-ce qu’on fait suspendus dans le vide ???????

 

L'Autocar en folie - Saison 1 - épisode 11

OUF !  Plus de peur que de mal !  Ce n’était pas trop haut !  Claude et Bigmous font des grands signes sur le toit du car pour être sûrs d’être sur la photo (comme si on n’avait pas autre chose à faire !...). Céjipé fait des photos de là-haut, il est resté accroché à une branche, comme Louis de Funès dans « Sur un arbre perché ».  Copieur, va !

 

L'Autocar en folie - Saison 1 - épisode 11

Mo n’est pas contente parce qu’elle a perdu sa page, du quatrième exemplaire des 35 volumes de l’encyclopédie de  Manou  intitulés « les mémoires de Farfadet 86, de sa naissance à sa dernière cuite, laquelle  étant d'une date indéterminée » volumes qui se sont éparpillées partout ;  la mayonnaise du sandwich de Marie  a giclé sur la tête de Farfadet qui fait semblant d’être en colère alors qu’il est bien content d’être de l’équipée ;  Nell fait des photos des dégâts pendant que Marcel rigole parce que le car n’est pas cassé (pour une fois !) . Ca l’amuse qu’on soit au fond d’un ravin.  Il est con ce type !
On va être obligés de finir la gnole d'Ulysse(au pays des groseilles) pour se remettre de nos émotions.............................................................

L'Autocar en folie - Saison 1 - épisode 11

Il nous faut à présent repartir, en quête (qué quête ?) d’un terrain de camping ; le bus n’est  pas confortable, Maryline ronfle,  Ulysse parle en dormant (et c’est pas joli joli). Entre Claude qui pue qui pète, qui prend son cul pour une trompette et Farfadet qui va sentir la mayonnaise, Sarah ne veut plus dormir avec cette bande. La bande à Bonnot, à côté, c’est du pipi d’chat, de la roupette de sansonnet, du discours de député.
Allez, roule ma poule, chauffe Marcel.

 

L'Autocar en folie - Saison 1 - épisode 11

Marie, remets ta culotte.

 

L'Autocar en folie - Saison 1 - épisode 11

La suite après-demain.  Si y a rien à la télé.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Ulysse 16/11/2019 15:07

Bon les gars comme c'est mon anniversaire dans 231 jours j'offre une tournée générale sauf à Marcel qui doit choisir entre boire ou conduire et à Marie à qui j'ai promis de faire bouffer sa culotte vu qu'elle m'a piqué mon sandwich !

Ulysse 16/11/2019 22:41

Bon ça va les filles promis je vais pas faire bouffer sa culotte à Marie ...mais bon faut plus qu'elle me pique mes sandwichs !

Zézette la niçoise 16/11/2019 17:30

Moi, si tu fais bouffer sa culotte à Marie, je te coupe ton appareil reproducteur qui ne te sert plus que pour pisser ! C'est quoi ces manières ? Nous sommes des dames respectables ! C'est pas parce que j'étais salariée sur le trottoir pour Riton de Cannes pendant trente ans que tu dois te permettre des familiarités !
Et pis ton sandwich, c'est normal qu'on se le partage. On est tous dans la même galère. Avec mon copain, je partage mon pain ; avec ma copine, je partage ma chopine.

Eliane Roi 16/11/2019 17:14

OK Ulysse ! tu te calmes ! Marie est une dame respectable, qui plus est, c'est l'épouse de Claude (on veut pas d'histoires dans le bus !) et tu ne pourras pas lui faire bouffer sa culotte, elle n'en a plus.

Ulysse 16/11/2019 14:57

Ah ! c'est Marie qui m'a piqué mon sandwich je vais lui faire bouffer sa culotte à cette sal....timbanque ! Bon et puis si je dis des choses désagréables en dormant c'est que j'ai vécu des jours horribles dans ma vie oui messieursdames j'ai vécu des jours sans pinard ! Bon pour le terrain de camping j'en connais un chouette près d'une cave coopérative St Bauzille les Putois;

Eliane Roi 16/11/2019 17:10

St Bauzile le Putois ! j'y ai dormi une nuit. Mon frère habitait dans un mazé, en plein champs (ou vigne), sans cuisine, sans salle de bain, sans chiottes. On avait accroché un drapeau rouge sur le toit. Je retrouverai la photo. Il était couvreur en Lozère. Il couvrait les toits de lauzes. J'adorais sa maison troglodyte de Meyruès, où il a eu trois enfants, avant d'habiter Olmet. Que de chouettes souvenirs !

Pierrette Richard 16/11/2019 14:16

Coucou,
Ben, mon papy s'appelait Marcel et n'a jamais eu le permis...Tu crois que c'est lié? ,-)
Bon WE

Eliane Roi 16/11/2019 16:58

Bonjour Pierrette ! Oui, ce doit être lié. C'est gentil de venir rigoler avec nous. Tu sais que tu peux faire partie des passagers sans problèmes ; plus on est de fous plus on rit. Viens avec nous, on ne fait pas dans la morosité.
Grosses bises !

Fée Lavaiçaile 16/11/2019 08:18

C'est trop facile d'accuser Farfadet et le munster dans son sac à dos, Monsieur Le Panseur ! Le munster y a longtemps qu'on l'a mangé et l'odeur vient bien de vos chaussures. L'ensemble des visiteurs des réseaux sociaux, au niveau international, est au courant. Le F B I compte faire intervenir ses meilleurs agents pour tenter de remédier à cela ! En attendant, s'il vous plait, remettez vos chaussures ou roulez fenêtre ouverte et pieds dehors, il en va de notre santé, et n'oubliez pas que Marcel s'est évanouï trois fois en conduisant à cause de l'odeur de vos pieds.
Ha on est mal !

Ulysse 16/11/2019 14:58

Bon pour les pieds c'est pas moi la Fée je change de chaussettes tous les jours bon mais c'est vrai que je ne les lave pas entretemps

Farfadet 86 15/11/2019 11:03

De la mayonnaise dans ma tignasse !...
Ah vraiment, ça fait classe !...
Est-ce bon pour le cuir chevelu ?
Je n'aime pas ce qui fait glu
Bien plus ce qui fait glouglou;
Et tout ce qui se montre flou...
Ma dernière cuite remonte au Père Cent
A Angoulême en 1963...
Depuis je ne bois que du lait au vin blanc
Du cognac à l'huile de noix
Ça me permet de voir en grand
Tout ce qui est trop étroit...
Ainsi le fond de culotte à la Marie
Je le vois large comme Vingt prairies
Inversant façon jumelles
L'intelligence du Marcel
Ne dépasse pas le grain de sel
Vous dire que ça n'fait pas d'étincelle
Bien qu'il arrive à foutre le feu
Partout et même au pieu !...

Dans ce car en équilibre
Avec ses passagers libertins et ivres
Heureusement il y a Totos
Qui lui ne fait pas le zigotto
Aussi Robic
Roi du vélo
Quelques pointes biques
Qui ont style haut
Zezette la Niçoise
Aux yeux qui jettent des éloizes*
Mo (Bilette) qui perd ses pages
Y a tant de volumes dans son corsage
Que Claude rêve de 5 semaines en Ballon
Tandis qu'Ulysse sans bas nylon
Jure qu'il ne soufflera jamais dedans
Sa gnôle c'est pour le mal aux dents...

Vive les voyages désorganisés
Merci à toi Marcel pour autant de bordel réalisé !...
Chapeau à toi Éliane pour l'avoir pérennisé !

PS - éloizes : en patois poitevin :éclairs

Farfadet 86 16/11/2019 18:32

Ah je vois Ulysse, un souffle aérien dans le corsage de Mo ... en anglais dans le texte un fly'bustier ...voilà à quoi le corps sert ...
Et Marcel pirate des Carapides ...

Ulysse 16/11/2019 15:03

Il est sympa ton poème Farfadet mais qui te dit que je veux pas souffler dans le corsage de Mo !

Claude Lepenseur 16/11/2019 07:21

Un très beau texte Farfadet, je suis d'accord avec Zézette, tu pourrais nous écrire des chanson que l'on change de registre, ça fait deux semaines que l'on chante la digue du cul, si on pouvait avoir un répertoire élargi ce serait bien, promis je remets mes godasses bien que je suis sur que l'odeur dans le car ne vienne pas de mes pieds mais du munster qui est en train de courir au fond de ton sac à dos.

Zézette la niçoise 15/11/2019 11:32

Ben dites donc ! Monsieur Farfadet ! Vous pourriez écrire des chansons à Ulysse ! Il est en train de remonter sa guitare démontable. Vous êtes un vrai poète ! C'est pas Riton de Cannes qui m'écriraient de tels textes ! et encore moins Justin Pticou, qui fait du gring à Manou des sources. Vivement qu'on arrive au camping !
Vous m'écrirez des chansons ?
Ca me rappellera mes années de trottoir à Barbès, flanquée d'un gigolo qui faisait la tournée des bastringues pour refiler l'argent que Ginette avait gagné à la sueur de son nichon à des gens malveillants tout juste bons à faire des histoires aux messieurs des bas-fonds habillés comme des ministres qui venaient pour la distraction. La distraction, hein, pas les dix tractions, Monsieur Farfadet ; hi hi hi hi !

Claude Lepenseur 15/11/2019 07:55

Heureusement que toto était copilote, il a empêché que le bus ne tombe dans le ravin, Marcel ne devait plus trop voir la route il a finit la bouteille de gnole avant de partir. Mo qui fait la choquée pour la mayonnaise alors qu'elle est en train de lécher la tête de Farfadet, elle ne veut pas en perdre une goutte la gourmande!
Allez en voiture Simone c'est Marcel qui conduit

Fée Lavaiçaile 15/11/2019 08:17

Claude, je t'en supplie, remets tes chaussures. Si on doit rester plusieurs semaines dans ce bus, je te demande solennellement de ne plus les enlever ; il y va de notre survie !

manou 15/11/2019 07:53

Si Totos conduit tu as raison cela ne peut pas être pire que quand c'est Marcel mais là vraiment, cette fois, l'encyclopédie l'a échappé belle...et nous avec :) quel suspense ! bisous et à bientôt pour de nouvelles folles aventures

Justin PTICOU 15/11/2019 08:19

J'ai bien vu, ma petite Manou des sources, que vous aviez refusé l'invitation au restaurant d'Anatole de Polynésie. Si ce soir vous êtes libre, on pourrait aller boire un coup, manger dans une petite guinguette, loin de ces énergumènes, qui carburent au saucisson et au vin rouge. Je ne parle même pas de la mayonnaise sur les fauteuils ! aucun savoir vivre................

robic 15/11/2019 06:38

6h 11 ! Je révais ! Je levais les bras en franchissant ce sacrés col de l'Utérus si alléchant, devançant d'une roue mes amis Anquetil et Poupou ! Une secousse me réveille… J'ouvre les quinquets, aperçois Toto au volant ! J'attache ma ceinture de chasteté, puis je respire en voyant Marcel reprenant les commandes de son car : Je me dis qu'il n'est pas si con que ça lorsque tout à coup , un coup de frein brutal évite à notre bus de plonger dans le vide ! Mais, dit notre talentueuse narratrice, plus de peur que de mal ! Tous les passagers applaudissent…. Il faut dire que ces gens là, comme dit mon ami Brel, on ne crie pas, on rit !

Zézette la niçoise 15/11/2019 07:42

Moi non plus, j'ai pas eu peur, Monsieur Robic. Le car n'a pas été cassé, pour une fois. Je vous imagine bien dans le col avec Anquetil et Poupou, sur votre beau vélo de Ravel. Dommage qu'on l'ait vendu pour acheter du pinard, j'aurais bien fait un tour de bon matin, par les chemins, à bicyclette. Avec Paulette.

Mo 14/11/2019 18:25

Et ben voilà... Encore heureux que la mayonnaise du sandwich de Marie n'ait pas dégouliné sur mon encyclopédie... Marie, tu sais que la mayo fait grossir? Tu ne rentrerais plus dans ta culotte!

Mo 15/11/2019 16:18

Eliane,
je crois que j'ai raté le moulin, je vais voir ça tout de suite.

Anatole de Polynésie 14/11/2019 18:40

Ma chère, sachez que Marie ne rentre plus dans sa culotte depuis le départ de cette épopée, puisqu'elle n'en met plus. Claude a fini par les planquer, il n'aime pas perdre de temps et en tant que vieil obsédé sexuel, il ne la lâche plus, tel Casanova dans "ton cul sur la commode", tel Strauss Kahn dans "la femme de ménage n'a pas sa langue dans sa poche". Reprenez votre lecture, nous avons encore de la route..... Qui sait où nous serons demain................

Eliane Roi 14/11/2019 18:29

Coucou Mo ! Je ne sais pas si tu vois les réponses aux commentaires........................ Hier j'ai mis les photos de la visite d'un moulin industriel en Gironde pendant nos vacances d'été. Ca pourrait t'intéresser, toi qui aime les légumes, les fruits, les fleurs, la terre, la bouffe et.......... sûrement la farine et le pain.
Grosses bises à toi !

Christian Lacombe 14/11/2019 18:18

Quelle épopée,si Totos se met a conduire je demande a descendre immédiatement car je pense qu'il va faire encore plus de conneries que Marcel.
Bonne soirée Eliane.
Bises.
Christian

Fée Lavaiçaile 14/11/2019 18:34

Ben moi j'ai même pas peur, si Totos conduit. Y en a marre de Marcel... il casse tout, provoque des incendies et des inondations partout où on passe, tel Attila et les 40 violeurs. Non, c'est pas ça, ce doit être Ali baba. au rhum.

C'est quand qu'on arrive ?

Eliane Roi 14/11/2019 18:30

Pas sûr ! mon ami ! Pire que Marcel cela n'existe pas. Il est tout mignon, ton Totos au volant de ce car de folie !