Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Eliane Roi

Le rétro-camping

Lorsque j'étais enfant, nous pratiquions le camping-sauvage. Nous campions au bord du lac d'Aix-les-Bains, au bord de l'Ardèche, dans le champ gentiment prêté d'un paysan... Nous nous lavions les dents, nous nous lavions tout court, dans la rivière. Le camping sauvage ayant été interdit parce que les gens y laissaient leurs saloperies avant de partir (les cons), nous nous sommes rabattus sur les campings. C'était les années 60, les bals et les fêtes en plein air (j'ai vu des filles jeter leurs soutien-gorges sur la scène de Johnny Hallyday), etc.

Aujourd'hui, les nostalgiques ont créé une "fédération du rétro-camping".

Je vous la présente en quelques phrases et illustrations :

Le rétro-camping
Le rétro-camping

Ils en sont persuadés, l'auto, c'est plus beau dans le rétro. Surtout lorsqu'il y a une caravane à regarder en plus !
Car non contents de faire pétarader leurs vieilles voitures, ces doux-dingues aiment leur coller une antiquité. Du même âge si possible. Et les Notin, Digue, Luquet, Bison, Georges & Jacques ou Sterckeman sont de sortie. Avec un énorme avantage par rapport à la voiture seule : les accessoires !

 

Le rétro-camping
Le rétro-camping
Le rétro-camping

Car si les pièces que l'on peut ajouter à une voiture ont une limite (pare-soleil, bavettes, phares additionnels, queue de renard ou chien qui hoche la tête sur la plage arrière...), la caravane est un formidable terrain de jeu.

Dans une rétro-caravane qui se respecte, on retrouve d'origine les draps, les lampes camping-gaz, les mange-disque et les radios à piles, les tables de camping avec leurs chaises pliantes, les assiettes en bakélite, les réchauds, les casseroles en alu, et j'en passe.

 

Les premières PUCES des rétro-campeurs de ST Astier -Dordogne- ont eu lieu les 8, 9 et 10 juin 2019.

 

Le rétro-camping
Le rétro-camping

Source France trois nouvelle aquitaine    .

 

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

 

 

                            Le Rétro Camping Club de France

Le RCCF, créé en 1995, est une association Loi 1901 qui a pour but la sauvegarde et l’utilisation des matériels anciens de camping et de caravaning, dans un esprit d’amitié et de convivialité entre ses adhérents.
Le RCCF regroupe environ 220 adhérents français répartis sur toute la France et quelques uns dans les pays frontaliers, correspondant à environ 500 caravanes antérieures à 1977, pour la plupart. Tracter avec un véhicule ancien n’est pas obligatoire.

 

Le rétro-camping
Le rétro-camping
Le rétro-camping
Le rétro-camping

Chaque adhérent reçoit l’annuaire des rétro-campeurs avec leurs coordonnées. Figurer sur l’annuaire n’est pas obligatoire mais vivement recommandé pour faciliter les contacts entre les amateurs.
L’activité essentielle du RCCF est l’organisation de rencontres amicales permettant aux adhérents d’utiliser leur matériel ancien dans une ambiance conviviale.
Environ 20 sorties de ce type ont lieu chaque année, organisées par les adhérents. Ces rencontres ont lieu généralement dans des camping « agréés ».

 

Le rétro-camping
Le rétro-camping
Le rétro-camping
Le rétro-camping

Chaque Troisième ou quatrième week end d’août, une sortie nationale est organisée qui rassemble plus de 70 attelages.
Enfin chaque année, se tient une rencontre internationale ( Belgique, Allemagne, Hollande, Suède, France ) organisée par les clubs de ces pays, avec lesquels le RCCF entretient des relations régulières.

Le rétro-camping
Le rétro-camping

Le RCCF édite un bulletin trimestriel, « l’Escargot », d’une vingtaine de pages, qui relate les dernières sorties, publie des articles d’époque, donne des informations utiles concernant la vie du club, des petites annonces…

 

Le rétro-camping
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
Super reportage sur le camping à travers les âges... de nos parents à notre génération ...
J'ai aussi un billet qui traite de ce sujet bien en phase avec l’Été qui arrive...
http://www.mirebalais.net/2018/06/generations-campeurs-et-caravaniers.html
Bises des farfadets vadrouilleurs ... enfin ça, la vadrouille, c'était avant ... comme les Traction...
D
C'était le bon temps tout ça! Maintenant tout est banalisé , réglementé et les campings sont devenus presque des hôtels. Heureusement ils restent encore de doux dingues !
E
Oui Daniel, c'était le bon temps ; le camping, toute mon enfance, une partie de ma jeunesse. Ensuite avec les enfants : gîte rural, location au ski... J'ai eu trois enfants adorables. Lorsque mes filles étaient petites, elles pouvaient rester des heures en équilibre sur les rochers pendant qu'on nageait avec Jean-Louis le Dauphin, dans la Baie des Trépassés (Bretagne) ; un dauphin qui s'était échoué là quelques mois et qui est reparti un beau jour, ou peut-être une nuit. A l'époque, on faisait de la plongée sous-marine. Lorsque mon mari a passé son deuxième échelon, on est restés deux semaines avec les filles sous une toile de tente. Une semaine de beau temps, une semaine de pluie. Une semaine de pluie tous les jours sous la toile de tente, les filles ne bronchaient pas. Va faire tenir des gamins sous une toile de tente huit jours sous la pluie, aujourd'hui !
Encore quelques souvenirs de camping.............
Merci pour ton commentaire, Daniel.
Excellente journée !
N
Merci éliane pour ces superbes photos et affiches qui me rappel tant de bons souvenirs sur le camping!! J'adore et dommage que c'est si loin pour les puces rétro camping........
Bisous et douce journée
E
Le rétro-camping "existe" un peu partout en France et à l'Etranger ; un jour(mon prince viendra) il y aura peut-être des Puces du rétro-camping près de chez toi. Je vais suivre ça de près.
Grosses bises et merci pour tes commentaires.
PS : elles sont très belles, tes cartonnettes.
C
Je ne suis jamais allé dans un camping, chaque fois que j'ai planté la tente c'était dans le pré d'un agriculteur qui me donnait l'autorisation, c'est ainsi qu'un jour j'ai retrouvé une vache à l'intérieur de la tente, quelques morceau de collant pour réparer les dégats et j'ai terminé les 2 semaines ainsi
.C'est sympa ces retrouvailles entre nostalgiques du passé
Amicalement
Claude
E
MEEEEEUUUUUUUH ! j'espère qu'elle t'a filé du lait et que tu n'en as pas fait tout un fromage.
Moi j'ai des souvenirs de "rigoles" en pleine nuit, avec mon frère, sous la guitoune ; parce qu'il tombait des cordes et qu'on ne voulait pas dormir dans la grande tente (ça n'a rien de sexuel, la grande tente) avec les parents.
M
C'est génial ! Avec mes parents nous avons campé pour la première fois quand j'avais 6 ans je m'e souviens encore que j'étais inquiète car je n'avais jamais vu notre tente montée et je me demandais où nous allions dormir :) j'ai tout de suite adoré. C'est nous qui avons pratiqué le camping sauvage avec nos enfants, seuls puis avec nos enfants, et la dernière fois dans les Pyrénées je m'en souviens avec beaucoup d'émotions. La lessive dans la rivière, le plaisir d'être seuls dans la nature. Hélas comme tu le dis, certains ont tout gâché en ne respectant rien, et puis d'autres n'ont plus retrouvé leur campement en revenant après une randonnée, c'était la fin de la liberté. Il a fallu fréquenter les campings et c'est devenu beaucoup moins drôle. Par contre nous n'avons jamais eu de caravanes...Merci pour toutes ces jolies images, je ne savais pas que le rétro camping existait :) tout ça ne nous rajeunit pas...bisous
E
Je vais suivre l'affaire de près (si Marcel ne fout pas le feu au camping) et je mettrai d'autres photos.
L'idée est excellente, bravo à tous ces gens qui ne manquent ni d'imagination, ni de nostalgie, et font revivre le matériel de notre enfance, de notre jeunesse, encore en bon état.
C
je n'ai jamais pratiqué le camping "sauvage" mais le camp qui nous accueillait n'avait aucun confort autre que d'être situé sur la plage de La Panne en Belgique, nous avons donc utilisé toutes ces "vieilleries" qui étaient notre luxe ! maintenant nous avons notre "mobilhome" à Bray-Dunes toujours au bord de la mer ...
amitié
E
... Et, sur l'Impériale, le coeur dans les étoiles, y avait mon grand-père, y avait ma grand-mère ; il était militaire, elle était fonctionnaire.........................................
C'était au temps du cinéma muet........................
E
Je suis allée en Belgique une fois ; à Ostende. C'était en 1976 par là. J'aimerais y retourner un jour.
Bruxelles me tente bien. J'aime bien vos maisons, l'architecture.
Bises, mon amie !
M
Bonsoir Eliane,
tu es une mine d'informations pour tout ce qui concerne le rétro...
Je n'ai jamais fait de camping de ma vie, j'ai un peu honte de l'avouer...
Gros bisous Nénette
Monique
C
Ah que de souvenir...mais il y en a un qui reste mais qui reste bien ancré dans ma mémoire. En camping il ne faut jamais plier une "guitoune" mouillée ou humide...Et bien j'ai toujours connus des vacances très ensoleillées .....mais à chaque fois la nuit de la veille du départ...il flottait.....et il fallait se débrouiller à peine arrivé à la maison...se débrouiller pour la faire sécher...pas triste les pelouses d'HLM !!!
F
Nos vacances se sont toujours passées en camping. D'abord sous tente, puis en caravane, puis en gîte. Progression (ou plutôt dé-progression) due à notre avancée en âge. Quand on devient vieux, on aime son confort. J'ai toujours ma caravane, une Digue "grand standard"; dont on n'arrive pas à se séparer.Elle nous sert parfois encore en camping local. Bises vertes. Florentin
E
Merci pour ton témoignage, Florentin ; ça alimente les blogs et ça donne envie de continuer à "pondre" de petits articles. Je t'embrasse.
D
Fabuleux, des merveilleux souvenirs de camping d'abord sauvage puis en municipal !
Ensuite, ma grande fierté une petite notin achetée directement sur son emplacement, à l'année, où nous travaillons plus de 6 mois de l'année, à l'océan, en gironde : notre résidence secondaire, en somme ...
Là, c'était le grand luxe, dans les années fin 80 ...
Puis vint l'énorme caravane adria avec toujours nos vacances-travail ...
Pour finir avec le mobil home !
Mais les meilleurs souvenirs restent ceux des débuts, sans confort : on étaient amoureux, la vie était belle ...
On n'avait pas de sous et nous nous saignions aux 4 veines pour payer la location annuelle sur un terrain de réputation mondiale : le CHM de montalivet -33-
J'aurais presque une larmichette, en y pensant ...
Merci pour ce super reportage sur ces années, les plus belles de ma vie.
Bonne soirée, ma éliane avec plein de bisouz zémus ...
E
Je suis contente de t'avoir replongée, l'instant d'un article, dans tes souvenirs de jeunesse.
Qui n'a jamais fait de camping ?
Le manque de confort, le bruit, les moustiques... on s'en fout quand on est jeunes.
Je t'embrasse aussi, ma poule !
Z
Adepte su camping sauvage dans un premier temps, dans des campings municipaux ensuite, canadiennes obligent par de matelas, juste de la fougère sous la toile à pourrir, un duvet, pas de chaises, pas de tables, juste dans un trou le petit camping gaz dans années 1960 qui me rend encore bien service aujourd'hui en cas de panne d'électricité. Eh oui tout est électrique maintenant. J'ai abandonné ce mode de vacances après mon accident de 2011, à la grande joie de mon Poux-Ronchon qui trouvait ces conditions de vie un peu spartiates. La seule chose qu'il a regretté, c'est le vin chaud, alors que nous comptions les étoiles filantes... ! ???? . Bises
E
Merci Zaza de ta contribution à cet article nostalgique de nos jeunes années.
Allez, viens, on emmène tout l'barda et on part sur la côte...............................
M
..pourquoi pas mais j'aime trop mon confort maintenant...
Bises du soir
Mireille du sablon