Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Eliane Roi

Longue vie aux bouquinistes des quais de Seine !

Retrouver les Bouquinistes, sur les quais de la Seine depuis le XVIème siècle. Relire l'histoire du Pont-Neuf (1605) qui accueillit chalands et autres marchands pendant deux siècles, avant d'être virés en 1649 par un règlement interdisant toutes boutiques ambulantes ou étalages de livres faisant concurrence aux « vrais » libraires. C'est sur le Pont-Neuf que l'on vendait le plus grand nombres de gazettes à scandales et autres pamphlets politiques ou religieux. Les temps ont changé, ils ont à présent toute leur place sur les quais de Seine, pour le plus grand plaisir des badauds, des touristes, des curieux, des lecteurs, des collectionneurs, des photographes...

 

Longue vie aux bouquinistes des quais de Seine !

Avec leurs petites boîtes pleines de livres, les bouquinistes de Paris des bords de Seine sont un symbole de la capitale. Les 120 vendeurs et leurs 300 000 livres souhaitent être inscrits au Patrimoine culturel immatériel de l’Unesco. Jérôme Callais, président de l’association culturelle des bouquinistes de Paris, est à l’origine de la demande d’inscription et exerce ce travail depuis 27 ans. Grâce à une concession gratuite de la mairie, chaque marchand dispose de quatre boîtes, trois réservées aux livres et une à la brocante, selon la réglementation en vigueur. L’inscription à l’Unesco aurait pour but de revenir au métier originel des bouquinistes, car certains vendeurs ne respectent pas les règles établies et se tournent plus vers les babioles que les livres.                                  

Longue vie aux bouquinistes des quais de Seine !

           Le patrimoine culturel immatériel qu’est-ce que c’est ?
Le patrimoine culturel immatériel englobe les traditions héritées de nos ancêtres et transmises à nos descendants, comme les rituels et événements, les savoir-faire ou les pratiques sociales. Il est contemporain et vivant et il est représentatif d’une communauté.
En France, ont été inscrits entre autres : le savoir-faire de la dentelle au point d’Alençon, le repas gastronomique des Français, l’équitation de tradition française, et le Carnaval de Granville.  La France peut soumettre une demande tous les deux ans. Fin 2018 ce sera le savoir-faire des parfumeurs de Grasse qui sera étudié. Pour les années à venir, des demandes ont été formulées pour reconnaître la baguette française ou encore les producteurs de Cognac.
L'emblème des bouquinistes est un lézard ; ils sont toujours à la recherche d'un emplacement au soleil (Hé hé hé hé!)...

 

SOURCE : CULTUREBOX.  PHOTOS INTERNET

SOURCE : CULTUREBOX. PHOTOS INTERNET

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Quand j'avais l'occasion de me rendre à Paris, j'aimais bien passer du temps à faire le tour de quelques bouquinistes, on y trouve toujours un petit trésor
Amicalement
Claude
Répondre
R
Décidément , nous avons les mêmes goûts; je flâne souvent devant ceux qui sont vers la passerelle des Arts.
Répondre
E
Bonjour Anny ! Tant mieux si on a les mêmes goûts. J'ai égaré ton adresse (y a des postits partout), pourras-tu me la redonner -par mail-... avec toutes mes excuses... Tu vas souvent à Paris, à ce que je vois... on pourra gentiment deviser sur les bouquinistes, le café de flore et les existentialistes de st germain des prés, qui est devenu le quartier le plus chic de Paris, le moulin de la galette et les frous frous du Moulin Rouge. A très bientôt, ma poule (Coluche) !