Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Eliane Roi

PAUL GUERIT

PAUL GUERIT

Né le 27 janvier 1921 à La Rochelle, fusillé après condamnation à mort le 15 novembre 1941 à Chef de Baie, la Rochelle-Pallice ; ouvrier métallurgiste, militant communiste, résistant, membre de l'organisation spéciale. C'est un ancien du chantier naval de La Rochelle.

Fils d'un forgeron, Paul Guérit était ouvrier tourneur aux Ateliers Delmas, sportif, il participa à la création de l'Athlétique Ouvrier Rochelais. Club fondé en sept 1938 par la fusion de l'Avenir prolétarien de La Pallice et de l'Amicale prolétarienne de St Maurice, il était affilié à la FSGT (Fédération sportive et gymnique du Travail). Paul Guérit y pratiqua la course à pied et le cross-country, et devint (encore junior) champion départemental senior du 400 mètres en juin 1939.

Il participa, avec plusieurs camarades, dès nov 1939, à la reconstitution d'une cellule clandestine du parti communiste. Brisant les scellés apposés sur leur permanence, le groupe pu récupérer archives et matériel, et installer une imprimerie clandestine à La Pallice. A l'automne 1940, après l'occupation en juin de la ville par les troupes allemandes, il contribua à la création de l'OS (Organisation spéciale de sabotage). Il participa alors à la confection et à la distribution de tracts anti-allemands, à la reproduction de l'Humanité clandestine et aux premiers sabotages. Dans le même temps, eut lieu une relance de l'activité de l'AOR ; le club participa le 24 nov 1940 au 1er cross-country de l'occupation, remporté chez les seniors par Eugène Rollant, ex secrétaire des jeunesses communistes. Et surtout le club servit aux jeunes communistes de paravent à leurs activités clandestines, les déplacements sportifs permettant de diffuser les tracts et de constituer des réseaux, tandis que les entraînements permettaient des regroupements inaperçus.

Le 20 septembre 1941, Paul Guérit accompagné d'un camarade se rendit, en possession d'une clé reçue par voie postale, à la consigne de la gare de La Rochelle pour  récupérer une valise contenant des tracts. Attendu par la SIPO-SD, Paul Guérit réussit à s'échapper et à se cacher tandis que son camarade était arrêté. Le lendemain 21 sept, craignant des représailles sur sa famille, menacée, il se rendit à la Kommandantur. Devant le tribunal militaire allemand (tribunal de la Feldkommandantur 540) qui le jugea le 7 novembre 1941, il insista pour disculper son compagnon, finalement innocenté et libéré. Il fût condamné à mort et fusillé à Chef de Baie le 15 novembre 1941, à l'âge de 20 ans.

 

PAUL GUERIT
PAUL GUERIT

Déclaré mort pour la France, son nom figure sur le monument aux morts de La Rochelle ainsi que sur la plaque commémorative apposée au Fort de Chef de Baie "Aux victimes de la barbarie nazie exécutées en ce lieu" sur l'initiative du Mouvement de la Paix et inaugurée le 16 février 2011. En 1944,une compagnie FTP prit son nom ; une rue de La Rochelle porte également son nom. Des tournois de foot. -la coupe Paul Guérit-

 

 

Sources : cd rom AERI, la Résistance en Charente-Maritime - 2010- Notes Thomas Pouty - JeanMichel Blaizeau l'AOR du stade à la clandestinité in La Rochelle 1939-1945 ouvrage collectif sous la direction d'Annick Notter, accompagnant l'exposition du musée des Beaux-Arts de La Rochelle de mai à nov 2015, Geste Ed.2015.

 

 

 

Je ferai un article prochainement sur Jean Matifas, Joël Péchereau et Albert Bret. TAPER aussi "CHEF DE BAIE lieu de mémoire".
Je ferai un article prochainement sur Jean Matifas, Joël Péchereau et Albert Bret. TAPER aussi "CHEF DE BAIE lieu de mémoire".
Je ferai un article prochainement sur Jean Matifas, Joël Péchereau et Albert Bret. TAPER aussi "CHEF DE BAIE lieu de mémoire".

Je ferai un article prochainement sur Jean Matifas, Joël Péchereau et Albert Bret. TAPER aussi "CHEF DE BAIE lieu de mémoire".

Ma vidéo du 17 février 2011 - Chef de Baie lieu de mémoire (j'ai posé la question du lieu à un passant, par hasard, sa réponse est poignante, on le sent très ému) :  CLIC :

https://www.youtube.com/watch?v=C_6OJ9a87Pg

 

Voir également article Chef de Baie, article Jean Matifas, article Albert Bret.

Voir également article Chef de Baie, article Jean Matifas, article Albert Bret.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Il y a des héritage que nous n'avons pas le droit de dilapider. Ayons seulement le dixième du courage qu'il avaient pour le préserver .
Répondre
D
un authentique héros
Répondre
E
Merci Domi. Je pense que les Résistants ne se considéraient pas comme des héros, mais simplement comme des gens qui refusaient d'être à la botte de quelqu'un, qui plus est d'un envahisseur fasciste, et étaient épris de liberté. Pour en avoir côtoyé plusieurs toute ma vie durant (mes grands-parents également étaient résistants) parmi mes voisins, camarades, amis, relations, je peux te dire qu'ils étaient humbles et pensaient juste avoir fait ce qu'il leur paraissait normal : Chasser l'envahisseur.