Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Eliane Roi

Sans titre

Sans titre
Sans titre
Sans titre
Sans titre
Sans titre
Sans titre
Sans titre
Sans titre
Sans titre
Sans titre
Sans titre
Sans titre
Sans titre
Sans titre
Sans titre
Sans titre
Sans titre
Sans titre
Sans titre
Sans titre
Sans titre
Sans titre

Mon article n'a pas de titre car je ne trouve pas les mots pour dénoncer cette barbarie gratuite ; les images parleront d'elles-mêmes. L'habit de lumière, l'honneur et la tradition, mais à quel prix ? combien de jeunes avides de sensations pour la décharge d'adrénaline (leur vie doit être morne), ou courant dans les rues pour montrer que ce sont "des hommes, des vrais" ; pourquoi les corridas et les courses à la vachette plaisent-elles encore ? Les combats de gladiateurs dans l'arène ont été abolis, l'esclavage aussi, la torture au moyen-âge, sont d'un autre temps. Chaque année, des jeunes gens sont blessés à vie dans leurs chairs, morts dans l'arène, des taureaux sont en souffrance de façon abominable pour le spectacle des gens avides de sang. Je ne donne pas de chiffres de morts ou de blessés chaque année ; vous pourrez les trouver sur le net. J'ai juste lu que si le danger n'existait pas, ces conneries auraient moins de succès, et les gens se massent par milliers pour assister à ces "combats" malgré la violence quotidienne dont nous abreuve la télévision chaque jour. Il faut croire que l'on ne voit pas assez d'horreurs... Francis Cabrel l'a remarquablement bien dénoncé dans une chanson. On n'est pas sortis de la barbarie. J'aurais pu écrire un article sur les guerres, les migrants, la famine ou le terrorisme, mais la télévision le fait déjà chaque jour. C'est pour ça que je ne comprends pas pourquoi ces barbaries que sont les corridas et les courses à la vachette (voir Pampelune) attirent autant de monde, même après l'attentat de Nice où des centaines de gens ont été piétinés, écrasés, par un cinglé au nom du fachisme religieux. On peut pleurer sur les victimes du terrorisme, on pourrait aussi pleurer sur ces milliers de jeunes blessés à vie, morts, pour le "prestige", la "tradition" et qu'entretiennent certains avides d'argent pour remplir les arènes de touristes.

PS : 73 % des Français sont contre la tauromachie.

Eliane Roi 16 août 2016.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article